Bilan chiffré de la mobilisation du CEC

En 2020 le CEC a enregistré une très forte augmentation des sollicitations des consommateurs. Dans ce contexte exceptionnel, le CEC a fait le maximum afin de maintenir la meilleure qualité de service possible.

+62% de sollicitations pour la région frontalière et +46% pour les services européens

Le CEC s’est fortement mobilisé depuis le 16 mars  2020 pour répondre et traiter les demandes des consommateurs, particulièrement impactés par la crise sanitaire et le contrôles de passage des frontières.

En 2020 le CEC a donné plus de 49 000 conseils personnalisés tous services confondus, dont plus de 5 000 pour la région frontalière ce qui représente une augmentation de 62% par rapport à 2019. Son site internet bilingue www.cec-zev.eu a été visité plus de 594.000 fois. 

Informer et assister juridiquement les citoyens-consommateurs dans la crise

L’épidémie de Covid-19 a fortement impacté la mobilité des citoyens, travailleurs frontaliers, artisans, étudiants ou consommateurs, confrontés à un véritable casse-tête juridique et administratif pour traverser le Rhin. Puis-je me faire rembourser un voyage réservé dans une agence allemande ? Me faire livrer un meuble par une entreprise allemande en France ? Me faire soigner outre-Rhin ?

Le CEC a apporté aux citoyens-consommateurs son expertise juridique sur des questions transfrontalières aussi variées que complexes en publiant sur son site internet des informations en langue française et allemande, régulièrement actualisées, sur la situation en région frontalière ainsi qu’en Europe grâce à ses deux services européens le Centre Européen des Consommateurs France et le Centre Européen des Consommateurs Allemagne.

Il a pu compter sur le soutien de la Région Grand Est qui a mis en réseau dès le début de la crise sanitaire l’ensemble des structures transfrontalières, afin de permettre un échange et une diffusion efficace des informations.

Le CEC a pu résoudre directement et rapidement des litiges qui opposaient des citoyens à l’administration allemande. Les lourdes sanctions imposées (plus de 580€ d’amende) à des travailleurs frontaliers pour avoir sur le trajet du retour travail domicile, fait quelques courses dans un magasin allemand, alors que l’information sur cette réglementation était peu claire et changeante, ont pu être supprimées grâce à l’intervention écrite et argumentée juridiquement du CEC auprès de l’autorité allemande compétente.

Faire remonter les obstacles constatés dans la région franco-allemande

Le CEC s’est mobilisé pour faire remonter auprès des autorités françaises et allemandesles nombreuses difficultés des habitants de la région franco-allemande dans le cadre de la crise du Covid-19.

Le 29 avril, le Président du CEC, le député Vincent Thiébaut, a adressé aux députés Christophe Arend et Andreas Jung, co-Présidents de l’Assemblée parlementaire franco-allemande, un courrier pour alerter sur les obstacles rencontrés par les citoyen-consommateurs dans leur quotidien transfrontalier et les blocages aux frontières. Vincent Thiébaut a pu également échanger à plusieurs reprises avec les cabinets de Gérald DARMANIN, Ministre de l’Action et des Comptes publics, d’Amélie de MONTCHALIN, Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ainsi que la Préfète de la région Grand Est, Josiane CHEVALIER, sur les problématiques qui ont touché les frontaliers durant cette crise du Covid19 (problème du franchissement des frontières, du chômage partiel pour les travailleurs frontaliers…).

Dans ce contexte exceptionnel, le CEC a fait le maximum afin de maintenir la meilleure qualité de service possible. Les services restent joignables facilement via son formulaire en ligne.