La consigne en Allemagne

Contrairement à d’autres pays européens, rendre ses bouteilles consignées est une habitude ancrée dans le quotidien en Allemagne grâce à un système de consigne bien établi et appliqué uniformément dans toute l’Allemagne. Résultat : le taux de retour des bouteilles réutilisables et à usage unique s’élèverait aujourd’hui autour de 90%. Comment fonctionne ce système de consigne outre-Rhin ?

Juin 2019

Une habitude allemande

La consigne, « Pfand » en allemand, a été initiée outre-Rhin dès les années 1990 et s’est tout d’abord appliquée aux contenants de boissons réutilisables, avec pour objectif de les récupérer pour les utiliser. Face à la production exponentielle des canettes en aluminium, le gouvernement fédéral allemand a étendu la consigne en 2003 aux contenants à usage unique avec une loi fédérale, la Verpackungsgesetz, appliquée uniformément dans toute l’Allemagne.

Le fonctionnement en pratique

En Allemagne, au moment de régler vos achats, vous payez une consigne sur la majorité des bouteilles, grands pots en verre (yaourt par exemple), presque toutes les canettes en aluminium, briques et boissons en bouteille plastique. Mais celle-ci peut ensuite être récupérée … au moment de rendre l’emballage !

Une fois vide, il suffit de ramener le contenant aux machines de déconsignation prévues à cet effet, les « Pfandautomaten » ou « Leergutautomaten », disponibles dans presque tous les points de vente. Il n’est pas obligatoire de se rendre dans le même magasin où le produit a été acheté pour les contenants non réutilisables (« Einweg »). En revanche, pour les contenants réutilisables (« Mehrweg »), mieux vaut les ramener sur le lieu d'achat.

Une fois les codes-barres des emballages scannés, vous recevez un bon du montant équivalent aux consignes des bouteilles ramenées. Ce bon devra être présenté au moment du passage en caisse où le montant sera automatiquement déduit du total des achats ou remboursé en espèces.

Seuls les contenants achetés en Allemagne peuvent être ramenés en magasin. Il n’est pas possible de rendre des bouteilles achetées en France.

Attention de ne pas arracher l'étiquette ou abîmer le code barre, sans quoi il sera impossible de rendre la bouteille et donc de récupérer la consigne.

Vous avez oublié de donner votre bon en caisse ? Pas de panique, le bon est en principe valable durant 3 ans à partir du jour d’impression.

Une consigne en fonction du type de contenant

La consigne va être plus ou moins élevée en fonction du type de contenant. On distingue en effet :

1)      La consigne sur les contenants à usage unique (« Einwegpfand »): Les contenants à usage unique (« Einweg ») désignent en principe les canettes, les bouteilles à usage unique en verre et en plastique si leur capacité est comprise entre 0,1 et 3 litres. Ces contenants ont un coût environnemental plus important que les contenants réutilisables. Même si les emballages non réutilisables sont rendus et recyclés, il n'en reste pas moins qu'un nouvel emballage de ce type doit être produit pour chaque boisson.

Une consigne de 25 centimes est alors perçue. Pour des raisons économiques, les boissons comme le lait, le vin, les spiritueux, les jus de fruits et légumes en sont exemptés. De plus aucune consigne n’est prélevée sur certains emballages de boissons à usage unique écologique, comme les briques de cartons ou les sacs tubulaires.

2)      La consigne sur les contenants réutilisables (« Mehrwegpfand »): Les contenants réutilisables (« Mehrweg ») désignent les contenants en verre ou en plastique PET qui peuvent être réutilisés après lavage et ont donc un coût environnemental moindre. Les bouteilles en verre réutilisables sont remplies environ 50 fois et peuvent donc être en circulation jusqu'à 7 ans. Les bouteilles en plastique réutilisables peuvent être réutilisées au moins 20 fois.

Le montant de la consigne varie entre 8 et 15 centimes.

Une démarche volontaire ou obligatoire ?

Volontaire pour les consommateurs : aucune loi ni réglementation n’oblige les consommateurs à rendre les contenants usagés. Tout dépend de leur bon-vouloir, de leur conscience face aux enjeux environnementaux… et de leur motivation à récupérer la caution !

Obligatoire pour les détaillants : l’obligation incombe aux détaillants et supermarchés. Depuis le 1er janvier 2006, les détaillants et commerces allemands doivent proposer aux consommateurs un système de collecte des boissons consignées.

Une fois vides, les emballages de boissons à usage unique consignés peuvent être retournés chez n’importe quel détaillant qui vend des boissons à usage unique consignées du même matériau. Par exemple, si le détaillant ne vend pas de boissons en canettes, il n'est pas obligé de reprendre les canettes. Les magasins dont la surface de vente est inférieure à 200 mètres carrés peuvent limiter la reprise aux marques qu'ils proposent en rayon. La consigne ne peut alors être rendue que si la marque de dépôt est visible sur l'emballage.

Les bouteilles consignées réutilisables ne sont pas assujetties à la même réglementation ; le détaillant n’a pas l’obligation de reprendre les contenants, il peut choisir de le faire ou non.

Comment savoir si la bouteille est réutilisable ou à usage unique ?

Depuis le 1er janvier 2019, les supermarchés et les commerçants, y compris les commerces en ligne, doivent indiquer sur leurs étalages de manière claire si leurs bouteilles sont réutilisables ou non.

Vous trouverez souvent indiqué sur la bouteille « Mehrweg » / « Einweg » et « Pfand ». Vous pouvez également le savoir grâce au type du logo indiqué sur la bouteille.

Logo Mehrweg / Copyrights : Arbeitskreis Mehrweg GbR
Logo Einweg / Copyrights: DPG Deutsche Pfandsystem GmbH

Il est à noter que les boissons allemandes peuvent être vendues par caisse, soumise elle-même à une consigne. Cela ne signifie pas que les bouteilles sont elles-mêmes « Mehrweg » ! Le PETCycle est une forme spéciale de conditionnement de boissons, vendues dans des bouteilles à usage unique mais dans des caisses réutilisables. Les deux peuvent être rendus afin d’être réutilisés (pour les caisses) ou recyclés (pour les bouteilles).

Logo Petcycle / Copyrights PETCYCLE Gmbh

Comment connaître le montant de la consigne ?

En magasin, le montant de la consigne est le plus souvent affiché sur l'affichette du produit en magasin. Vous le trouvez également sur le ticket de caisse, en-dessous des mentions « Leergut » ou « Pfand », indépendamment du prix du produit lui-même.

 

 

Copyrights CEC
Copyrights CEC

Lorsque vous scannez et rendez les contenants dans une machine de déconsignation, vous récupérez ensuite un bon, « Pfandbon » ou « Leergutbon », qui indique le montant total des consignes des contenants rendus.

Leergutbon / Copyrights : CEC

Un modèle à suivre ?

Paradoxalement, le « Mehrweg » n'a fait que reculer au profit du « Einweg » ces dernières années, passant de 66,3% en 2004 contre 45% aujourd’hui. Les grands distributeurs préfèrent malheureusement investir dans les contenants en plastique non réutilisables pour des raisons économiques et logistiques. Pour tenter d'inverser la courbe, la Verpackungsgesetz a été modifiée depuis le 1er janvier 2019 pour promouvoir le « Mehrweg » avec pour objectif d'atteindre 70% de récipients réutilisables sur le marché. Parallèlement, d'autres contenants seront consignés dans la catégorie « usage unique », comme par exemple les jus de fruits pétillants, lait à la vanille, boissons énergétiques.

Autre faille, les magasins sont uniquement obligés de reprendre les bouteilles à usage unique, quelles qu’elles soient, mais pas les réutilisables. Pour le consommateur, acheter une bouteille jetable s’avère donc plus simple car elle peut être rendue dans n’importe quel magasin, contrairement aux réutilisables.

Mais en pratique, grâce à ce système, il est rare de croiser en Allemagne des bouteilles abandonnées en pleine nature ou le long des routes. Et pour cause, la consigne apporte une valeur économique à des objets auxquels nous n’accordons habituellement que peu d’attention. Ainsi, on estime aujourd’hui que 98,5% des bouteilles et canettes allemandes sont recyclées contre 56% des bouteilles en plastique et 43% des canettes en France.

Le système de la consigne a également une dimension sociale : il n’est pas rare de croiser dans le pays des « ramasseurs de bouteilles » (« Pfandsammler ») en quête de contenants abandonnés pour en récupérer la caution.

Pour voir la version pdf illustrée de cet article, cliquez ici

Reportage sur TF1

Le CEC a travaillé avec TF1 pour expliquer la consigne en Allemagne au journal de 20h ! Regarder le reportage ici : https://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/verre-et-plastique-recycles-le-modele-allemand-21072415.html

  • Fermer l'article