Alcool au volant

Quel est le taux d'alcool autorisé au volant en Allemagne ? Quels sont les risques et pour quels taux d'alcoolémie ?

Mise à jour : juin 2018

A l’instar des conducteurs allemands, les détenteurs de permis étranger se voient attribuer des points lorsqu’ils commettent une infraction d’une certaine gravité. Lorsque la somme cumulée de ces points atteint 8 points, les autorités allemandes prononcent une interdiction de circuler sur le territoire allemand. Le conducteur sanctionné sera invité à se présenter devant l'autorité routière allemande compétente afin de procéder à la notification de la décision sur son permis francais. Vous conservez toutefois votre permis francais et la possibilité de rouler en France. Par ailleurs, le système des points en Allemagne est distinct et n’impacte pas le calcul de vos points français.

Taux d'alcoolémie et sanctions

  • Pour les moins de 21 ans :

    Tolérance zéro pour tous les conducteurs de moins de 21 ans et ceux ayant moins de 2 ans de permis circulant sur le territoire allemand : en d’autres termes, il est interdit de boire avant de conduire. En cas d’infraction, le contrevenant encourt une amende de 250 € et peut comptabiliser 1 point.
  • Pour un taux d'alcoolémie compris entre 0,3 et 0,49g par litre de sang

    Le fait d'avoir un tel taux d'alcoolémie n'est ainsi pas constitutif d'une infraction en Allemagne. Vous pouvez comptabiliser 3 points et/ou une annulation du permis mais seulement si vous n'êtes visiblement pas en état de conduire ou si vous provoquez un accident.
  • Pour un taux d'alcoolémie compris entre 0,5 et 1,09g par litre de sang

    Vous pouvez comptabiliser 2 points et encourir une amende de 500 €, ainsi qu’une interdiction de circuler sur le territoire d’1 mois. En cas de récidive, l’amende est majorée à 1000 € et 3 mois d'interdiction de circulation.

  • Pour un taux d'alcoolémie à partir de 1,10g par litre de sang

    Vous pouvez comptabiliser 3 points et/ou l'annulation de votre permis avec paiement d’une amende pouvant monter jusqu’à 3000 € ou un emprisonnement.

  • Fermer l'article