Les applications StopCovid : comparaison France Allemagne

L’Allemagne a lancé son application numérique pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, la Corona-Warn-App, environ au même moment que l’application française StopCovid début juin. Quelle application devez-vous utiliser lorsque vous franchissez la frontière ? 

Mise à jour : juil. 2020

Des applications nationales

Vous pouvez utiliser l’application française StopCovid en Allemagne, et plus généralement en Europe. Mais malheureusement elle est incompatible avec la plupart des applications équivalentes des autres pays européens, sans la possibilité de pouvoir échanger des données entre elles. Concrètement, lorsque vous vous rendez en Allemagne, elle fonctionnera uniquement avec les personnes ayant installé l’application française, ce qui réduit sensiblement l’efficacité du dispositif. Les pays européens travaillent actuellement avec la Commission Européenne pour mettre en œuvre un partage sécurisé des informations mais pour l’instant aucune solution n’a été mise en place.

Vous pouvez utiliser les deux applications en France comme en Allemagne

Si vous vous rendez régulièrement en Allemagne, vous pouvez utiliser l’application française et allemande. En France c’est un modèle de traitement dit « centralisé » qui a été sélectionné, tandis que l’Allemagne comme l’Autriche, l’Espagne ou la Suisse, a préféré un système « décentralisé ». Avec la Corona Warn-App, vos données ne sont pas stockées sur un serveur central mais enregistrées et émises depuis les différents smartphones. Cette différence de traitement vous permet d’utiliser les deux applications en même temps et renforcer votre sécurité. Tout comme pour StopCovid, vous n’êtes pas obligé en Allemagne de télécharger la Corona-Warn-App. Vous pouvez désactiver les fonctions de l'application à tout moment ou supprimer entièrement l’application de votre téléphone.

StopCovid et Corona-Warn-App sont téléchargeables depuis l’étranger

Vous pouvez les télécharger sur l’App Store ou Google Pay de votre smartphone. Corona-Warn-App peut être installée depuis la France en langue allemande, anglaise ou turque uniquement. StopCovid est téléchargeable depuis l’Allemagne en français, mais aussi en allemand. Soyez vigilant à installer les dernières versions officielles des applications. L’application française comme allemande ont connu au moment de leur lancement des difficultés techniques et ont dû être améliorées au fur et à mesure des versions. Attention, concernant l’application StopCovid vérifiez bien que vous installez l’application française, des applications avec des noms similaires ont été développées dans d’autres pays (Géorgie, Catalogne, …).

Comment fonctionne la Corona-Warn-App ?

L’application allemande utilise la technologie Bluetooth pour mesurer la distance et la durée des contacts entre utilisateurs de l'application. Si vous êtes testé positif au Covid-19, vous pouvez choisir, ou non, d’alerter via l’application l’ensemble des personnes avec qui vous avez été à proximité au cours des 14 derniers jours. Cette option vous sera ouverte soit via une procédure automatisée à l’initiative du laboratoire ayant réalisé le test, soit en contactant un centre d’appel qui vous débloquera cette option. Si une personne que vous avez côtoyée est testée positive, et choisie de le signaler via l’application, une alerte s’affichera sur votre smartphone. Vous êtes alors invité à contacter votre médecin traitant, qui décidera des mesures à suivre.

Vous trouverez plus d'explications en français sur le site du gouvernement fédéral allemand.

2 millions de téléchargements en France, 16 millions en Allemagne

La disparité des chiffres est saisissante. Le Robert Koch Institut qui a lancé la Corona-Warn-App recense actuellement plus de 16,4 millions de téléchargements. En France, l’application StopCovid peine à convaincre et atteindrait 2 millions de téléchargements. Le 24 juillet, une trentaine d’élus du Grand Est, dont le Président du Grand Est Jean Rottner, ont lancé un appel aux habitants de la région à installer l’application StopCovid sur leur smartphone dans la crainte d’une deuxième vague de l’épidémie. 

  • Fermer l'article